Eh! qué tou qu'i fait,Jean-Pierre a Hanoi ?

Vidéo de Pascale et Pierre chez Duyen

Que ceux qui n'ont pas succombé au charme de notre petite Duyen aillent voir sur le site de Pierre la vidéo qu'il a faite lors de notre visite à Van Ban.

Pour les autres, restez ou vous êtes!!!!!!!!!!!!!

http://voyagesauvietnametailleurs.blogspot.com/


Publié à 12:05, le 7/10/2011, Van Bàn
Mots clefs : HumanitaireDaoHmongcardiologieenfance en détresseenfance défavoriséeminorités ethniques


10 jours après, chez Duyen

 

 

            Nous revoici donc partis, Pascale, Pierre, Hien, notre guide préférée, Huy l'infatigable routier des montagnes par les routes oh! combien tumultueuses du Nord Vietnam. Le but de la journée: Van Ban où loge notre délicieuse petite Duyen.

 
 Pascale et Pierre, émus de rencontrer Duyen et sa famille qu'ils ont contribué à sauver. L'accueil qui leur sera fait, tout en émotion et sourires les récompensera. Au fond, les voisins sont accourus, une femme Dao Tien et une Thai Blanc, de la même ethnie que le papa.

   
   
   

 

            Nos amis, encore une fois ne sont pas venus les mains vides, et personne n'a été oublié: Bibi, la petite poupée, qui semble bien adaptée au climat tropical reçoit une petit ensemble des productions Poupée Corolle. La nouvelle parure fait très Vietnamienne, à quand un Ao Dai et un chapeau conique chez Corolle?

         Pierre donne un couteau personnalisé au papa, et Pascale offre des agrandissements des photos de la famille.

         Message personnel à Stéphane: La peluche que tu lui avais apportée a été baptisée: EM BIBI (enfant de Bibi)

 

         L'émotion est toujours au rendez-vous chez Duyen, et les larmes traduiront la gratitude de ces gens humbles. Dieu merci, je pense qu'ils auront des moments de bonheur à venir avec leur petite Duyen.............Nous aussi

 
 Nous reprenons la route en direction de Lao Cai, Muong Kuong (la route de Coc Ly est impraticable), et si je parle du revêtement délabré de la chaussée, il faut dire que la vitesse réduite nous permet d'adimirer de superbes paysages, agrémentés de scènes de vie d'un autre temps. La moisson bat son plein et le battage se fait "aux biceps"

 
 La route s'élève, le paysage devient plus aride, la misère règne, en direction de La Pan Tan

 

                                      ( à suivre)


Publié à 09:30, le 3/10/2011, Van Bàn
Mots clefs :


5- EEFF chez Duyen

 
 
 

Il ne restait plus qu’a “avaler’ une dizaine d’heures de routes defoncees, a moitie inondees, destabilisees, bouchees par des camions enlises, afin d’aller rendre visite a notre petite Duyen. Au passage, nous avons embarque Sen, qui nous accompagne.(toujours s’annoncer aux autorites, afin que les personnes visitees n’aient pas d’ennuis apres votre passage).Duyen et ses parents nous attendent, on sent qu’ils ont brique la maison de bois a l’annonce de notre venue.

Duyen est rayonnante et fiere de nous annoncer qu’elle a eu le prix d’excellence a son ecole, malgre plus d’un mois d’absence pour l’intervention chirurgicale non compris le temps de convalescence.

   
   
 Rien n’aurait fait plus plaisir a la delegation d’EEFF.Duyen ajoutera qu’elle travaille pour devenir medecin, plus tard.

Elle nous invite a partager la ceremonie du the avec ses parents, et Beatrice lui offre une carte ecrite par sa fille. Duyen est emue, et son papa va se retirer au fond de la  cabane  pour cacher ses larmes. La maman, nous explique, en pleurant, que c’est la premiere fois, dans la region qu’un enfant peut etre opere du cœur, car personne, ici, n’a les moyens de subvenir aux frais. Certes, le gouvernement a un programme pour aider 10%, au maximum, d’enfants atteints d’affections cardiaques congenitales, mais encore, la dotation ne couvre pas tous les frais.

   
   
 C’est pourquoi, ils se sentent bouleverses que leurs bienfaiteurs viennent les voir jusque dans leur village.Cahiers et fournitures scolaires etaient dans les valises, et Duyen recoit une peluche pour compagnon a Bibi. La jolie poupee Corolle s’est tres bien adaptee a son nouveau pays, tant elle est cajolee par sa jolie petite maman.

Le periple de EEFF a travers le reseau routier incertain du Vietnam n’est pas fini, pour rejoindre Hanoi, et il faut se dire au revoir, deja.

   
   
 Je reve depuis, que Duyen, puisse faire ses etudes de medecine , peut etre se specialiser en France,mais, auparavant, le systeme educatif au Vietnam reclame beaucoup de cours particuliers payants, afin que les enfants des campagnes aient les memes chances que leurs homologues des villes afin d’avoir une chance de reussir au Concours d’entree a l’Universite………………………………………………… Mais c’est un reve………………………………………et, en repartant a Hanoi, nous revons tous, Stephane, Sylvie, Beatrice, Tuananh, Hien, moi………….et vous, vous ne revez pas ?  
Publié à 14:46, le 25/09/2011, Van Bàn
Mots clefs : Humanitairecardiologiethaiminorités etniquesscolarisationuniversité


Les routes de la guerison

 

Dimanche 27 mars 2011

                        Après avoir contrôlé la livraison des lits de La Pan Tan, nous revoici repartis vers le Sud-Ouest, dans la région de Than Uyen pour aller chercher notre petite Duyen (prononcer Dzuyène). 160 km en 3h30, ce qui est rapide pour ces régions et nous arrivons à Van Ban, à 14 km de notre destination. Au passage, nous repérons un hôtel pour Vietnamiens, simple, propre et très accueillant (message pour Pierre qui doit venir en septembre). Nous passons chercher Suyen du Département de Sécurité de Van Ban, avant de faire une première visite à notre protégée.

Elle nous attend rayonnante, avec ses parents, plus contractés. La Grand-mère est présente.

 
 Vous vous souvenez de moi? Je suis venue me faire adopter. Aujourd'hui, c'est le bonheur, je vois ma p'tite maman pour la premiere fois. Elle m'appelle Bibi. Mademoiselle Bibi de Corolle de Langeais, c'est classe, comme nom! Elle est tres jolie, ma maman et tout de suite elle me dorlote. On ne se quitte pas, je sais qu'elle va avoir besoin de moi.

Je donne à Duyen la poupée que lui offre la « Société  des Poupées Corolle ». Là, c'est carrément l'émerveillement et le baptême  suit dans la minute, elle s'appellera « Bibi ». Les parures et présents offerts par Corinne sont accueillis avec le même enthousiasme et elle embrasse la carte postale qui est jointe. Duyen n'a jamais eu ce genre de cadeaux, je n'ai pas vu de jouets dans la maison.

   
 Ma Maman, elle a eu aussi des cadeaux de Corinne, vous savez, c'est elle qui m'a accompagnee au Vietnam.  Elle est soucieuse des lois de l'hospitalite Vietnamienne en offrant le the, ouhhhh! je crois que je vais etre heureuse ici!

Pendant que notre petite Thai nous offre le thé, nous passons aux choses sérieuses. En effet la maman nous explique qu'elle doit aller repiquer le riz et qu'elle nous rejoindra dans deux ou trois jours. Après avoir insisté, elle nous avoue qu'elle est très malade en voiture, et qu'elle veut prendre un moto-taxi, puis un train pour rejoindre Hanoi.

 
 Toute la famille m'a adoptee, mais je vois bien que les cousins sont un peu jaloux de moi!

Evidemment, Duyen va avoir besoin d'elle (la relation entre la mère et la fille est très fusionnelle) et le père, très introverti ne nous semble pas capable de prendre les responsabilités qui s'imposeront à lui. Elle semble se laisser convaincre, mais nous craindrons, jusqu'au départ, le lendemain, qu'elle ne revienne sur la question.

Ils nous expliquent que Duyen est décontractée, par contre, eux . Ils ont attendu, sans grand espoir que leur petite fille puisse être opérée depuis plus de 7 ans. On leur a opose des frais faramineux. Maintenant qu'on vient les aider, ils sont heureux, mais commencent à se rendre compte que la chirurgie n'est pas bénigne et  ils recommencent à angoisser, mais, dit la maman « C'est pour gagner le bonheur »

Lundi 28 mars

 
   
 On embarque pour Hanoi. Ce n'est pas la peine de me serrer si fort, Hanoi, je connais bien, maintenant.  Maman Duyen m'a dit qu'elle m'eleverait en respectant ma culture: Elle m'a mis le collier de "Bebes du Monde" et j'ai eu droit aux bijoux et epingles a cheveux de Corinne. Et je vais bien voir le paysage pendant le voyage

                        La maman sera t-elle là ? Oui, elle a eu le courage de rester assister sa fille. Je dis bien le courage, car pendant les 10 heures de route, dont certaines ressemblaient à des pistes, et depuis les premiers kilomètres, elle ne va pas cesser de vomir, puis d'avoir des hauts le cœur déchirants. A l'approche de Hanoi, elle est descendue prendre un moto taxi pour terminer le périple.

   
 Les plants sont prets pour le repiquage  Toute la region est dans les rizieres

                        Mais le départ de chez Duyen s'est fait dans l'anxiété. La Grand-mère, les cousins sont venus accompagner notre malade. Duyen ne quitte pas Bibi. Elle lui a mis les parures que lui a envoyées Corinne. Elle est très tendue mais recommencera a nous dispenser ses beaux sourires quelques minutes plus loin.

                        Nous arrivons le soir devant la Gare de Hanoi, l'Hôpital Tim est à 2 pas, ou nous leur avons réserve une chambre d'hôtel pour la durée de l'hospitalisation.

                        Ils nous confient les papiers d'admissions, Ninh et Tuananh leur expliquent la suite des événements et nous les laissons en famille.

   
 Arrivee a Hanoi  Ninh et Tuananh rassemblent les papiers administratifs pour s'occuper des procedures d'admission

Vendredi 2 avril

                        Depuis le 29, Duyen a subi les examens pré-opératoires : Un début de rhume a été stoppé et une petite intervention de chirurgie dentaire a du être pratiquée pour annihiler tout risque d'infection.

                        Aujourd'ui Duyen a reçu l'autorisation de sortir avec ses parents. Elle est espiègle  et je m'amuse avec elle, elle rigole beaucoup, moi aussi, c'est du bonheur, pour elle, mais pour moi aussi, et ses parents contemplent, attendris.

                        L'opération est programmée pour mardi prochain.

                        Nous avons du rassurer le père et la mère, car on leur a beaucoup parlé de coûts de médicaments, de location de lit, etc... et nous sommes obligés de les rassurer, Enfants d'En Face France, supportera tous les frais d'hospitalisation avant, pendant et après l'intervention. C'est à voir leur visage s'épanouir instantanément, que l'on peut mesurer l' angoisse qui était la leur.

 

                  http://www.facebook.com/group.php?gid=128477680516369


Publié à 21:10, le 2/04/2011, Van Bàn
Mots clefs : thaiethnies minoritairesHumanitaire


Du renfort pour Duyen

   
 Je suis nee a Langeais, en Touraine, je suis une des celebres Poupees Corolle,,,,,Yeeessss!!!!   et je suis arrivee a Hanoi avec Corinne, de Enfants d'En Face qui m'a remise a Jean-Pierre

 

Corinne est venue se promener au Vietnam, mais moi, je ne suis pas la pour m'amuser. Figurez vous que j'ai adopte une maman Vietnamienne. Duyen, elle s'appelle. Elle est tres malade, mais grace a moi, aux poupees Corolle et a EEFF, elle va guerir. Je vais vivre avec elle et je vais l'aider moralement.

   
 J'ai deja visite Hanoi......Ouaih, des fraises en fevrier....Et des pamplemousses enormes! Mais la palanche, ca donne le mal de mer.  J'ai meme commence a m'exercer a travailler dans les rizieres

Allez, quand P'tite Maman Duyen arrive, on se voit, et on s'fait une Pho' et des photos. Tam Biet cac ban !


Publié à 15:42, le 28/02/2011, Van Bàn
Mots clefs : poupees CorolleHumanitaireDuyen


Duyen, petite Tay coquette

 

 

Nous somme repartis de La Pan Tan apres avoir mis en forme tous les documents necessaires pour valider la fin des travaux, mais aussi pour entamer la tranche suivante.

Afin de comprimer les frais, nous avons decide d'effectuer notre seconde visite dans la meme journee, ce qui ne fut pas une promenade de sante et nous conduira a Hanoi a minuit passe apres 12 heures de routes tres rock n' roll. Le but? Aller voir Hoang Thi Duyen qui nous a ete signalee par le professeur Dao et par la Province de Lao Cai.

 

Duyen a 8 ans et habite a Duong Quy, dans le district de Van Ban, Province de Lao Cai. Lorsque nous sommes passes a Van Ban, nous avons embarque Xuyen, Directeur de la sante du district, qui nous conduit a la famille et apporte l'aval de l'administration a l'operation.

Comme je m'etonne de la construction d'un enorme hopital, Xuyen m'explique que la region est une des plus touchees par les maladies et infirmitees congenitales. Le sous-sol et la riviere Nhu recellent de gisements de fer, zinc, plomb, or et leur exploitation pollue la nature environnante de leurs dechets.

La region est peuplee des ethnies Tay, Thay noirs, Hmong et Dao Tien. Duyen est une petite fille Tay, ethnie de son pere, sa mere etant Kinh

   
            Les Daos Tien ou Daos a sapeques du nom  des colliers en pieces d'argent que les femmes portent sur elles

Duyen a une malformation cardiaque, "maladie bleue", mais elle n'a ete detectee qu'il y a 6 mois. A 8 ans c'est evidemment tres tard. Elle mange de moins en moins, ses membres inferieurs ne se developpent pas. Elle pese 21 kg.D'ailleurs, Dao nous a designe Duyen comme une urgence par rapport a tous les enfants qu'il a pu voir, son esperance de vie ne devant pas depasser l'age de 10 ans, si rien n'est fait.

Elle n'a pas encore de retard, puisqu'elle est actuellement au CE2 et que meme, elle danse dans les spectacles de l'ecole. Seulement, on la cache derriere les autres, car elle a la moitie du visage bleute ainsi que le blanc de l'oeil et elle souffre evidemment de cette discrimination. Elle aime aussi beaucoup lire quand elle le peut.

   
          Duyen et sa maman   La famille avec les responsables du district et de la commune: Les demarches de EEFF sont toujours officialisees

Elle semble avoir une relation fusionnelle avec sa maman Thanh, 39 ans mere d'une fille plus agee, 19 ans et mariee, maintenant. Le papa,Tien, reste en retrait, resigne, et semble redouter qu'un nouveau malheur ne s'abatte sur sa famille, tant il es timide. Cette attitude, je la retrouve souvent dans les ethnies que je visite.

Les parents sont agriculteurs et cultivent 800 m2 de rizieres qui ne leur assurent pas deux recoltes tous les ans et donc pas de moyens de subsistances suffisants. Ils gagnent un peu moins de 7 euros par mois et par personne.

La maison, situee au milieu du village, au bord de la route est typique de la maison Tay, en bois et tres simple. Aucun signe de superflu, meme pas un poste de TV comme chez Chi. Il y a deux pieces et deux lits

   
 Meme si le cadre est tres pauvre, une maison tay est toujours............  impecablement propre et rangee

Nous avions apporte quelques cadeaux, du superflu, des offrandes pour l'Autel des Ancetres en cette periode du Tet, des gateaux, bonbons, mais conformement a la coutume on n'ouvre pas un cadeau en presence des donateurs. Ils nous ont offert le the, le tabac pour Tuananh et nous sommes repartis......pleins d'espoir.......et eux de meme.

 Enfants d'En Face France

http://www.facebook.com/group.php?gid=128477680516369

 
 

 

En suivant, vous pouvez reperer la position du village de Duyen. (attendre un petit moment que la carte se charge)


Publié à 13:06, le 5/02/2011, Van Bàn
Mots clefs : malformation congenitaleethniesTayHmongDao


{ Page précédente } { Page 1 sur 2 } { Page suivante }

Qui tou qu'cé que drôle ?

la lourde d'entrée
C'est moi,ça?
i vient d'où?
I z'aiment
A R C H I V E S
Les potes
Quelques images

Mes albums

J'su là?



«  Juillet 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31 

Sites favoris

Corsica Dong Da
Agence de Voyage coup de coeur

J'les aime tout plein

ASSOCIATION HUMANITAIRE
COMMENT NOUS JOINDRE
Le site de Nam
Vietland Discovery

Dernieres bafouilles

Truc, petite fille malade de Bao Thang
Laos, La Fete de Pi Mai et les Temples d'or
La Baie d'halong Terrestre- 2 Thim gardien de temple
Baie d'Halong Terrestre -1 Halong la verte
Le Monocorde du Nha Que 13
La vegetation au Vietnam
Sur la route de Nghia Lo
Le Monocorde du Nha Que 12
EEFF 2011
Chanvre
Chanvre et H'Mong
L'air du Vietnam peut nous aider
Le Monocorde du Nha Que 11
Hanoi
Annee Draconienne
Le monocorde du Nha Que 10
Floralies de Hanoi, la fleur dans la culture Vietnamienne
Le Monocorde du Nha Que 9
Quelques cochonneries
2 0 1 2
Le Monocorde 8
Le Monocorde du Nha Qué 7
Le monocorde du Nha Qué 6
Chi de retour à l'hôpital
Le Monocorde du Nha Qué 5
Duyen en visite à Hanoï
Merveilleuse Baie d'Halong
Le monocorde du Nha qué 4
Le monocorde du Nha Qué 3
Le Monocorde du Nha Qué 2
Les Calendriers EEFF 2012
Le Culte des Ancêtres
Le Monocorde du Nha Que
Les sentiers de la gloire
Les pensionnaires de La Pan Tan
Vidéo de Pierre, visite à Chi
Vidéo de Pascale et Pierre chez Duyen
10 jours après, chez Duyen
10 jours après chez Chi
5- EEFF chez Duyen
4- EEFF a La Pan Tan
3- EEFF chez Chi
Enfants d'En Face à l'orphelinat Xa Mé
La "Tournée des popotes" de Enfants d'En Face France
Enfants du Nord 3
Enfants du Nord 2
Enfants des ethnies du Nord-Est 1
Brumes d'Halong
Poesie cachee au Vietnam
Thuy, la malchance s'est acharnee

expatriation

Vietlanddiscovery

Amis

cathdesmontagnes
pierrehuyen

Newsletter

Saisissez votre adresse email